31 mars 2009

AG Tanneurs du 30 Mars 2009

Pour Infos:
* mardi 31 mars

10h "Action" c'est à dire rdv aux Tanneurs pour les volontaires et action finalisée ou décidée au dernier moment avec ceux qui souhaitent y participer.

16 AG aux Tanneurs

* mercredi 1 avril

10h AG inter-sites aux Tanneurs
14h "Action" cf. ci-dessus

* jeudi 2 avril

14h place de la Liberté : manif des étudiants

17h30 place Jean Jaurès : manif unitaire

Pour mémoire, c'est aussi le jour des manifs FCPE dans toutes les villes de France (organisées par chaque association de parents d'élèves à leur convenance mais avec des supports visuels communs).
Sur ce point, nous -IUFM- nous organiserons lors de l'AG IUFM du 01 avril -16h30 à l'Amphi (IUFM)

Posté par iufm37 à 17:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur AG Tanneurs du 30 Mars 2009

    ça commence à saigner

    ça se durcit sérieusement: lors du rassemblement étudiants / profs qui a eu lieu cet après-midi Place Anatole France contre toute attente, les flics sont passés à l'action, blessant deux enseignants, et arrêtant un troisième participant. Les deux enseignants, un homme et une femme, ont été emmenés à l'hôpital par les pompiers. Soignés, ils en sont maintenant sortis. L'enseignante semble avoir pu regagner son domicile... mais pour l'enseignant, c'est une autre chanson : il a été cueilli par la police à la sortie de l'hosto, et se trouve actuellement en garde-à-vue !

    Appel à soutien devant le commissariat de Tours est lancé. L'acharnement des forces de l'ordre laisse penser que la charge inopinée de la police place Anatole France n'était pas une action inconsidérée, mais bien une provocation programmée.

    Ce n'est pas le moment de lâcher.

    Posté par DdM, 31 mars 2009 à 22:15 | | Répondre
  • Vous avez dit : "droit de manifester ?"

    Cet après-midi à Tours, suite à une cérémonie de remise des démissions de nos responsabilités administratives et pédagogiques, une centaine d'enseignants et d'étudiants ont entamé une "ronde" sur une des places de la ville, interrompant la circulation. La police arrivée sur place s'en est prise brutalement à une personne qui avait touché le capot d'une voiture de police. Deux collègues sont intervenus pour leur demander de cesser, l'un d'eux a sorti son appareil photo, les policiers lui ont immédiatement demandé de le leur donner (il n'avait encore rien photographié), il a refusé et a immédiatement été brutalement frappé au ventre par un policier, les manifestants ont été aspergés à la bombe lacrymogène, dont une collègue en plein visage. Quelque temps après, les pompiers ont emmené notre collègue à l'hôpital (3 jours d'arrêt). Les policiers l'attendaient à sa sortie et l'ont emmené au poste : il est en garde à vue pour au moins 24 heures, n'a pas eu le droit de parler à son épouse ou à quiconque, nous n'en savons pas plus pour l'instant.

    Source "Universités en Lutte" : http://universitesenlutte.wordpress.com/2009/03/31/vous-avez-dit-droit-de-manifester/

    Posté par FredeSud, 01 avril 2009 à 00:19 | | Répondre
Nouveau commentaire