31 mars 2009

Invitation à la Concertation.

Manquant cruellement d'informations (et de soutien?), PE1 et PE2 avaient décidé de se retrouver ce lundi soir -30 mars- pour s'inviter à la réunion de concertation de l'IUFM afin de bouleverser quelque peu l'ordre du jour et faire remonter le dernier point de l'ordre du jour: la masterisation.
Forts d'une trentaine de PE (1 et 2 confondus) nous avons obtenus quelques "réponses" officielles à nos questionnements. En voici un bref compte-rendu:

Présents: la direction du site de Tours, une dizaine de formateurs, 2 PEMF, personnel administratif, et... nos 30  et quelques PE!

IUFM de Tours est "prêt" (= maquettes prêtes, et n'attendant que d'être votées en Conseil d'Administration à l'Université), quelque soit l'issue des évènements: masterisation dès la rentrée 2009 ou pas.

Il semblerait, malgré le discours encourageant (démobilisateur?) des médias, que ce projet de masterisation soit reporté à la rentrée 2010. Il faut cependant rester vigilant quant ce projet de Mastérisation et obtenir l'ouverture de négociation sur sa mise en place.
La position de l'IUFM est pourtant claire à ce sujet: OUI à la masterisation (et tout a été fait en ce sens, avec la mise en place de crédits ECTS pour les PE1 qui obtiendraient l'équivalence Master1 avec 60 de ces crédits). Accepter la masterisation sous entend accepter la disparition de la formation des enseignants stagiaires  qui est la grande absente ou presque du M2 (sur ce point  il semble y avoir consensus: il faut sauver la formation professionnelle). D'où l'argument d'une formatrice contre la masterisation et pronant la reconnaissance de l'actuelle formation des PE comme BAC + 5 (licence + 2 ans de formation).

De plus cette masterisation pose d'autres problèmes, entre autres, les débouchés professionnels: si l'on s'inscrit dans ce type de master "Education et formation, diffusion des savoirs" -Master proposé par IUFM- c'est bien dans l'espoir de passer le concours et de devenir enseignant. Quels seront les débouchés pour les malheureux recalés aux concours? Rien. Ils n'auront suivi un cursus ne conduisant qu'à devenir enseignant! Et... Qu'adviendra-t-il des étudiants admis aux concours mais n'ayant pas validé leur M1?  Bref... un bel imbroglio.

Enfin -gardons le meilleur pour la fin- à plus ou moins brèves échéances, le CRPE deviendra un concours similaire à ceux de la fonction territoriale, à savoir, il faudra passer un concours puis démarcher -avant que son diplôme ne devienne caduque- les écoles pour trouver un poste. Autrement dit, détenir le concours ne sera en aucun cas un gage de poste de titulaire, nous deviendrions des "intermitants de l'enseignement".

C'est face à un certain immobilisme de l'IUFM vis à vis de ses mesures qui le concernent DIRECTEMENT que nous avons décidé de nous organiser et de (ré)agir "avec des moyens de notre temps" -sic-

Nous rappelons également la grève administrative qui a actuellement lieu au niveau des formateurs:

* les notes des concours blancs sont remises aux PE1 mais pas transmises à l'administration

* les évaluations disciplinaires et les rapports de stages sont remis aux PE2 mais pas transmis à l'administration

* les relevés de présence sont passés en classe mais non transmis à l'administration

* les mémoires seront corrigés et soutenances de mémoire seront assurées mais les notes ne seront pas transmises à l'administration.

Posté par iufm37 à 21:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Invitation à la Concertation.

Nouveau commentaire